Prose

Le Père Noël

J’avais 12 ans lorsque j’ai écrit ce texte :

 » Je me souviens d’un jour où j’étais en CE1. Pour les élèves de CE2, CM1 et CM2, je faisais encore partie des plus jeunes. Nous étions tous pareils, en CE1 c’est la classe où on ne se sent ni petit, puisqu’on n’est plus en CP, ni grand, car on n’est pas encore en CE2. Surtout, on croit toujours au Père Noël.

Les élèves des CE2 nous disaient, comme si de rien était, que le Père Noël n’existait pas. Dans ces moments, on réfléchit beaucoup : Le Père Noël existe-t-il oui ou non? A l’école plus personne, de mon âge, ne croyait au Père Noël. Les personnes, qui y croiyaient toujours, étaient encore trop « jeunes » disait-on. Je ne voulais faire partie de ces personnes, je voulais être considérée comme une « grande ». Mais je n’étais toujours pas convaincue que le Père Noël n’existait pas. J’ai donc affirmé à mes amies que je ne croyais plus au Père Noël mais d’un autre côté j’ai aussi assuré à mes parents que j’y croyais encore. J’avais tout simplement peur de ne plus avoir de cadeaux s’ils l’apprenaient.

Cette année de CE1 fut terminée, je me suis faite à l’idée que le Père Noël n’était qu’un personnage imaginaire. Mes parents ont fini par comprendre que je n’y croyais plus. Et finalement, j’ai été soulagée de savoir que l’on reçoit toujours des cadeaux même si l’on ne croit plus au Père Noël. »

Aujourd’hui, je me souviens vaguement de cette histoire, je ne me souviens plus des détails. La façon dont j’ai appris que le Père Noël n’existait pas ne m’a pas beaucoup marquée. Je ne l’ai pas appris d’une façon extraordinaire. Quand j’en discute avec mes amies, je me rends compte qu’elles l’ont appris d’une manière peut-être plus marquante que la mienne.

Publicités
Prose

A quel point fais-tu attention à ton apparence? Explique.

Cette question m’a été récemment posée. J’avoue très sincèrement que je fais beaucoup attention à mon apparence, que cela me tient vraiment à coeur que les gens aient une jolie image de moi la première fois qu’ils me voient ou qu’ils me croisent dans la rue. Lire la suite « A quel point fais-tu attention à ton apparence? Explique. »

Prose

Le blog intime

Et bien oui, je fais partie de ces jeunes filles qui ont déjà tenu un journal intime. Le mien, je l’aimais tout particulièrement. Il était beau! Sur la couverture il y avait une petit fille dessinée et j’avais rajouter des ruban adhésifs rose. Lire la suite « Le blog intime »

Prose

2:35

Pourquoi ce qui est censé être bien pour toi te fait souffrir plus qu’autre chose.

Je ne pensais pas que tu souffrirais autant que moi.

Je suis désolé mais c’est plus fort que moi.

Je doute parce que ça me rassure.

J’écoute cette musique parce que ça me rassure.

J’essaie de communiquer avec les étoiles parce que ça me rassure.

Ecrire ce qu’on ressent c’est comme essayer de courir dans l’eau, on n’avance pas plus vite…

J’ai tout arrêter.

Même de respirer.

Non, je n’ai pas arrêter de pleurer…

Bizarrement, j’ai retrouver mon inspiration, comme ça, tout d’un coup.

Je pourrais écrire toute la nuit, mais je garde un peu de mon temps pour taper tout ce qui m’entoure.

J’espère qu’il ne souffre pas autant que moi…

J’ai comme une sensation de regret, est-ce normal?

Toutes les nuits, je vais trembler.

Toutes les nuits, je vais chanter.

Ce n’est sûrement pas la nuit que je vais dormir…

Je tremble comme si j’avais froid…

Alors que je n’est pas froid.

Il est hors de question que tu partes avant moi.

Il faut que j’arrête de penser…

C’est con, tu me manques encore plus qu’avant alors que c’est moi qui t’ai demander de partir…

Ah ! Ecrire est tellement pratique pour se défouler !

Ce cerveau qu’il faut que je m’achète.

Tout le monde dort et moi je ne sais pas trop ce que je fais à vrai dire…

Je n’arrive pas à arrêter d’écrire dans le vide.

J’avais le choix entre deux possibilités.

Les deux était bonnes pour que je me mette en l’air.

2 538 357 742 268 763 246 ème fois que cette chanson passe dans mes écouteurs.

Et ça continue encore et encore… C’est que le début d’accord d’accord…

J’arrête d’écrire.

Arts

En quoi la ville peut-elle être un lieu « d’inspiration » privilégié ?

Cette question m’a été posée par mon professeur de Français, en cours, mes camarades ont tous un avis différent sur la ville dans laquelle nous vivons. Nous ne vivons ni à Rome, ni à New-York, notre ville n’est pas traversée par des routes de pavé et n’abrite pas la Tour Eiffel, cependant je la trouve tellement belle. Ma ville est grande culturellement parlant. La diversité. La diversité est la plus belle chose que l’on peut voir sur Terre. Sans diversité, adieu la découverte. J’aime ma ville. Nous avons choisi de parler de « la ville » en générale. Que peut-elle nous inspirer ?

Lire la suite « En quoi la ville peut-elle être un lieu « d’inspiration » privilégié ? »